Les questions les plus fréquentes posées par les débutants

Nouveau choriste

Passe-t-on une audition ?

Passer une audition est une épreuve que beaucoup de postulants redoutent et qui souvent les fait renoncer, par timidité ou absence de connaissances musicales.  La philosophie de Magali Lemoine est de permettre à tout un chacun de se lancer dans l'aventure et de goûter aux joies profondes de la musique, de développer des compétences.

Les premières répétitions permettent au chanteur novice de se situer dans le pupitre qui lui a été conseillé par la chef de chœur. Tranquillement, la voix va se placer et se stabiliser, en lien avec une écoute musicale de plus en plus performante et des conseils techniques appropriés. Les exercices et jeux vocaux proposés en début de répétition viendront renforcer ces premières acquisitions et très rapidement, le chanteur évoluera vers plus d’aisance, plus d’assurance et donc de plaisir...

Faut-il avoir une belle voix ?

Echauffement voix 3069

La voix est comme un instrument : son timbre se travaille et s’enrichit par une pratique régulière. Certains chanteurs ont la chance d’avoir une voix « naturellement bien placée » … mais chanter en chœur nécessite d’être dans l’écoute et de se « fondre » au sein de son pupitre.  En mettant en pratique l'adage « Ecouter mieux pour chanter mieux », ainsi que les conseils techniques du chef de chœur, la qualité de la voix s'améliore, tout en évitant les risques de la malmener.

Est-ce que je chante juste ?

Est-ce que je suis capable de chanter en chœur ? Voilà l’une des questions récurrentes qui parfois dissuadent les futurs candidats… et pourtant ! La voix « juste » s’acquiert en chantant, en pratiquant, en écoutant, en respirant mieux, en ouvrant bien la bouche… autant de techniques que les chanteurs maitrisent de mieux en mieux au fil des répétitions. Il ne faut surtout pas se démoraliser ! … Les collègues et amis sont là pour accompagner le nouveau choriste dans l’ajustage de cette relation « voix-oreille » qui est l’une des clés du succès et du plaisir.

Faut-il connaitre le solfège ?

Savoir lire la musique est certes un atout important, mais l'absence de ce savoir ne doit pas constituer un frein pour le néophyte désireux d'intégrer un ensemble vocal. En quelques mots, le chef de chœur montre en quoi l'écriture sert le propos du compositeur et en peu de temps, la partition perd son côté énigmatique.

Comment progresser ?

La capacité à se corriger à la suite d’une indication : voilà une autre clé essentielle aux progrès du chanteur… La boucle audio-phonatoire nous joue des tours… et parfois, on n’émet pas le son que l’on pense émettre… et c’est ici que la prise en compte des conseils des collègues et du chef de chœur est essentielle. Un peu d’humilité, beaucoup de bonne humeur, on gagne en « confiance en soi », et tout se passe au mieux !

Tutorat 2

Quelles sont les qualités requises ?

Une voix juste, naturelle ou ajustée par la pratique, une oreille efficace et attentive, le plaisir de travailler ensemble, l’assiduité aux répétitions et un travail personnel des partitions avec l’aide des supports mis à disposition sont les fondamentaux qui permettent au chanteur de se sentir à l’aise au sein du chœur. Le fruit de cet entrainement trouve son moment de grâce lors des concerts

Est-ce que le répertoire classique n'est pas trop difficile pour moi ?

chanteur-opera.jpg

Chaque œuvre apporte sa richesse et ses difficultés qu'une pratique régulière permet de travailler avec plaisir pour en comprendre la complexité et le génie de son créateur. La pédagogie efficace du chef de chœur rend les plus grands compositeurs d’un abord tout à fait accessible par ses conseils techniques, le placement de l'œuvre dans son contexte historique et culturel, l'analyse de sa composition et de toutes les subtilités de son écriture !

Je préfère la musique baroque à la musique contemporaine

C'est en se plongeant dans l'étude d'une œuvre que l'on en découvre toute la richesse, la beauté et la saveur. Et l'on en vient le plus souvent à se découvrir des intérêts pour un répertoire nouveau quitte à s'avouer qu’au début, il ne nous attirait que modérément ! La chef de chœur veille à ne pas enfermer les choristes dans un répertoire unique pour laisser s’éveiller la curiosité à des territoires encore inexplorés.  Cette source de nouvel apprentissage élargit l'horizon culturel, enrichit les connaissances, permet des rencontres avec des chorales différentes et de vaincre des "a priori".